Comment rebondir après avoir perdu son emploi

0
0

La perte d’emploi (souvent due à un licenciement) est une épreuve difficile, qui engendre amertume, déception, frustration, perte de confiance en soi, etc. Dans une telle situation, comment faire face ? Comment rebondir après avoir perdu son emploi ?

 

Accepter la situation

 

Avant de réussir à aller de l’avant après un licenciement, il faut d’abord se reconstruire. Pour cela, voici quelques conseils :

  • Prenez du recul : une perte d’emploi peut soulever des incompréhensions qui, tant qu’elles ne sont pas éclaircies, empêchent de passer à autre chose. Analysez donc la situation, avec autant d’objectivité que possible. Et ne prenez pas un licenciement, économique ou non, comme une atteinte personnelle. L’événement ne doit pas ébranler votre confiance en vous.
  • Restez positif : regagner confiance est primordial. Ne vous dévalorisez pas : un licenciement ne réduit pas votre valeur. Gardez donc le moral pour éviter un phénomène d’auto-sabordage, par exemple lorsque vous hésitez à postuler à certaines offres d’emploi.
  • Gardez le rythme : ne vous laissez pas aller et restez actif. Une période de transition est souvent nécessaire, mais elle doit être brève. Pour conserver un équilibre et remettre plus rapidement le pied à l’étrier, efforcez-vous de maintenir des horaires et un rythme de vie professionnels.
  • Soignez vos relations avec votre ancien employeur : gardez une attitude professionnelle et conservez de bonnes relations avec lui, dans la mesure du possible. Mettez votre rancœur de côté, en gardant à l’esprit que votre ancienne entreprise peut influencer le futur de votre carrière (positivement ou négativement).
  • Entretenez votre réseau : contactez votre entourage, communiquez vos objectifs de carrière et rencontrez des professionnels de votre domaine. Des opportunités pourraient émerger !

 

Poursuivre sa carrière

 

Hors cas spécifique, un licenciement ne doit pas marquer la fin d’une carrière. Une fois la période d’acceptation passée, il est donc important de poursuivre votre parcours. Deux principales options s’offrent alors à vous :

  1. Vous cherchez un emploi similaire au poste que vous venez de quitter.
  2. Vous considérez votre licenciement comme une opportunité de réorientation. Vous construisez alors votre projet de carrière en vous fixant des objectifs, en identifiant et valorisant vos atouts, compétences et connaissances, et en suivant éventuellement des formations pour augmenter votre employabilité.

Vous pouvez aussi décider de vous reconvertir en entreprenant.

Quelles que soient les circonstances, l’événement doit vous permettre d’identifier les écueils à ne pas reproduire à l’avenir. Il peut même être l’occasion de reconsidérer vos priorités de vie de manière plus générale.

 

Si votre licenciement vous ouvre le droit à la pré-retraite, il est également essentiel de ne pas sombrer dans la léthargie. En effet, l’emploi est un facteur d’identité important. Le perdre est souvent mal vécu, surtout de manière aussi soudaine qu’avec un licenciement. L’idéal est donc de rester actif. Pour cela, identifiez les activités non professionnelles qui vous plaisent (milieu associatif, loisirs, mentorat, etc.) et élaborez un projet de vie. La démarche vous donnera un nouveau facteur d’identité et vous aidera à conserver ou à trouver le sens dont vous avez besoin.